Une population essentiellement urbaine

Plus de 60% des rhônalpins habitent dans un pôle urbainUn pôle urbain est : - une commune ou un ensemble de communes de plus de 2 000 habitants qui présente une continuité du tissu bâti (moins de 200 mètres entre deux constructions, à condition que la moitié au moins de la population de chaque commune habite dans cette zone bâtie continue), - qui offre au moins 5 000 emplois, - qui n'est pas situé dans la couronne périurbaine d'un autre pôle urbain., et plus de 88% habitent dans l’espace urbain incluant les pôles urbains et le périurbainLe périurbain inclut les couronnes périurbaines et les communes multipolarisées, dont au moins 40% de la population résidente ayant un emploi travaille dans plusieurs aires urbaines. (contre respectivement 59% et 83% en France métropolitaine en 2009).

La population rhônalpine apparaît particulièrement concentrée géographiquement, malgré l’étendue de la région et une densité de population moyenne proche de la moyenne nationale. Les agglomérations de Lyon et Saint-Etienne, le sillon alpin (Genève-Annemasse, Annecy, Chambéry, Grenoble) et la vallée du Rhône (Valence, Montélimar) concentrent la majeure partie de la population et connaissent des densités de population très élevées. Une grande partie du territoire régional, correspondant notamment aux massifs présente une faible densité de population. Ces éléments confirment les enjeux forts d'occupation du territoire en plaine et dans les vallées.

densite de population par communes en  2009