Accueil>...>Une offre touristique riche et variée, mais une fréquentation qui s'érode>Une offre touristique riche et variée, mais une fréquentation qui s'érode

Une offre touristique riche et variée, mais une fréquentation qui s'érode

Rhône-Alpes est la deuxième région touristique française, avec plus de 150 millions de nuitées touristiques et 9% des nuitées réalisées par les touristes français en 2009 (d’après Rhône-Alpes Tourisme). Le secteur du tourisme emploie directement 100 000 personnes (hors emplois saisonniers), soit 4% de la population active (et jusqu’à 11% en Savoie, d’après le Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs).

nbre hebergement touristiques

 

La montagne est l’espace le plus visité en Rhône-Alpes, avec plus de la moitié des nuitées régionales. Les Alpes du Nord constituent le pôle le plus important pour le tourisme de la neige en Europe, avec 44 millions de nuitées pendant l’hiver dans les stations de ski de Savoie, de Haute-Savoie et d’Isère (d’après le livre blanc de la DTALes directives territoriales d’aménagement ont pour objectif de préciser, les orientations fondamentales de l'Etat en matière d'aménagement du territoire et de localisation des grandes infrastructures de transport. Elles sont établies en concertation avec la Région, les Départements et les communes de plus de 2 000 habitants. Elles sont opposables aux documents d’urbanisme. Il existe 2 DTA en Rhône-Alpes : celle de l’aire métropolitaine lyonnaise (2007) et celle des Alpes du Nord (en projet). La loi Grenelle 2 a créé les directives territoriales d’aménagement et de développement durable qui doivent se substituer aux anciennes DTA. Alpes du Nord). Mais la montagne est aussi l’espace touristique le plus fréquenté dans la région en été.
La région est également la plus attractive de France pour le tourisme rural. Elle se place en seconde position des régions touristiques françaises pour le tourisme urbain, loin derrière l’Ile-de-France (d’après Rhône-Alpes Tourisme).
Cette attractivité régionale s’appuie sur des types de tourismes spécifiques, tels que le tourisme de bords de lacs ou encore le tourisme fluvial sur le Rhône et la Saône (d’après Rhône-Alpes Tourisme). La Région souffre toutefois du manque d'identification de destinations touristiques si l'on excepte le Mont-Blanc.

repartition des nuitees des touristes fr en rhones alpes en  2008

 

Mais la fréquentation touristique régionale suit une tendance à la baisse. Entre 1995 et 2009, le nombre de nuitées réalisées par les étrangers et les français n’habitant pas en Rhône-Alpes a diminué de plus de 8 millions, représentant une baisse de 6% (d’après Rhône-Alpes Tourisme). Au-delà des variations conjoncturelles liées au climat, cela s’expliquerait par une perte d’attractivité de la montagne l’été, due à la concurrence de nouvelles destinations, au vieillissement des équipements, et à une offre inadaptée face à des demandes nouvelles (activités ludiques et douces, bien-être, préservation des sites naturels et des paysages,...).