Accueil>...>Une ressource très exploitée, un équilibre à rechercher entre les différents usages de l'eau et la préservation des milieux>Une nécessaire vigilance quant au maintien de l'équilibre quantitatif des ressources en eau, notamment dans un contexte de changement climatique

Une nécessaire vigilance quant au maintien de l'équilibre quantitatif des ressources en eau, notamment dans un contexte de changement climatique

Laurent Mignaux - MEDDTL 

Les SDAGEInstitué par la loi sur l'eau de 1992, le SDAGE est un outil de planification de la politique de l'eau associant tous les acteurs du bassin. Il fixe pour chaque grand bassin hydrographique les objectifs de qualité des ressources en eau et les orientations fondamentales pour atteindre ses objectifs et favoriser une gestion équilibrée de la ressource en eau entre tous les usagers (citoyens, agriculteurs, industriels). Rhône-Alpes est concernée par deux SDAGE, Rhône-Méditerranée (2010-2015) et Loire-Bretagne (2010-2015). Rhône-Méditerranée et Loire-Bretagne ont identifié les masses d'eau superficielles et souterraines qui nécessitent des actions de résorption du déficit quantitatif, par bassin versantTerritoire qui recueille l'eau pour la concentrer dans une rivière et ses affluents. Un bassin versant est délimité par des lignes de partage des eaux.. Sur ces territoires doivent être menés des études des volumes prélevables, visant à améliorer les connaissances sur l'état des ressources et les besoins, puis à proposer des débits des cours d'eau et des niveaux piézométriques des nappes permettant d'assurer à la fois un bon fonctionnement des milieux naturels et une satisfaction de l'ensemble des usages. Ces démarches mettent en ?uvre un ensemble de dispositions, qui vont des études à la concertation jusqu'à des aspects plus réglementaires dans la mise en conformité des autorisations de prélèvement. Les 31 études des volumes prélevables à mener sur la région Rhône-Alpes sont aujourd'hui engagées, elles ne concernent que le bassin Rhône-Méditerranée et Corse.

Etudes des volumes prélevables en Rhône-Alpes

etudes volumes prelevables rhone alpes

La mise en place d'une gestion partagée et équilibrée de la ressource en eau et de ses différents usages (eau potable, agriculture, industrie, production énergétique, activités de baignade, pêche, loisirs nautiques, production de neige de cultureNeige produite artificiellement et utilisée sur les domaines skiables en début de saison ou en appoint en cas d'aléa climatique. ?) est un enjeu majeur, en particulier dans un contexte de changement climatique et donc de raréfaction de la ressource, les situations de tension sur la ressource en eau étant de plus en plus prégnantes.

En effet, à l'exception de certaines rivières alpines alimentées par la fonte des glaciers, le changement climatique, en raison d'une baisse des précipitations, devrait se traduire par une diminution de la ressource en eau. Les projections issues de la recherche indiquent une baisse des écoulements de surface sur presque l'ensemble des bassins versants et une augmentation des périodes d'étiages et de leur intensité. Concernant les masses d'eau souterraine, si leur état quantitatif déterminé dans le cadre des Schémas directeurs d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) est globalement satisfaisant, hormis pour quelques aquifères en particulier au sud de la vallée du Rhône, une vigilance doit être maintenue, notamment dans les secteurs les plus exploités.

Focus
focus