Accueil>...>Des nuisances urbaines et liées aux transports terrestres mieux connues et intégrées à l'aménagement des territoires>Une intégration de cette préoccupation dans l'aménagement de façon préventive

Une intégration de cette préoccupation dans l'aménagement de façon préventive

Laurent Mignaux - MEDDTLLes actions préventives de réduction sonore consistent à limiter les nuisances sonores à la source, éviter de construire en zones bruyantes, préserver des zones de calme qui peuvent notamment être définies dans le cadre de l'élaboration des Plans de prévention du bruit dans l'environnement (PPBE). L'aménagement du territoire joue donc un rôle important pour ce volet préventif de lutte contre les nuisances sonores. Sur certains projets d'éco-quartiers, la question du bruit fait l'objet d'une réflexion très en amont, dès le stade de l'élaboration du plan de masse du quartier. C'est le cas notamment du quartier Lyon Confluence.

Le classement sonore des infrastructures de transport est reporté dans les Plans locaux d'urbanisme (PLU). Ces plans doivent permettre à la fois de maîtriser l'urbanisation des secteurs exposés aux nuisances ou qui pourraient l'être à l'avenir, et d'éloigner les activités susceptibles de générer des nuisances des zones d'habitat ou des établissements accueillant des populations sensibles (établissements de soins, crèches, écoles,...). Un travail sur les formes urbaines est également possible pour protéger les habitants des nuisances.

Focus