Accueil>...>Un risque d'avalanches connu et pris en compte dans les Alpes du nord>Une bonne connaissance des zones exposées et de nombreux sites sensibles

Une bonne connaissance des zones exposées et de nombreux sites sensibles

La région Rhône-Alpes, dont 64% du territoire est classé en zone de montagne, est particulièrement concernée par les avalanches. Mais c'est dans les Alpes du nord, avec ses massifs de haute altitude, l'importance de leur occupation humaine et des activités sportives hivernales qui y sont pratiquées, que le risque s'exprime. Plus de 200 communes sont identifiées comme à risque, en Isère, Haute-Savoie, Savoie et quelques communes de l'Ain.

Les avalanches entraînent chaque hiver en Rhône-Alpes la mort de 15 à 25 personnes (données ANENAAssociation nationale pour l'étude de la neige et des avalanches sur la période 2000-2010). Les victimes sont pour l'essentiel des pratiquants de la montagne. Il arrive aussi que de plus grosses avalanches atteignent des zones urbanisées dans les vallées et endommagent ou détruisent diverses installations et habitations, causant parfois la mort des occupants. L'avalanche de Montroc en vallée de Chamonix provoquant 12 décès en 1999 ou celle de Val d'Isère en 1970 sont venues le rappeler.

Les avalanches sont désormais répertoriées et très précisément décrites à travers plusieurs outils : l'enquête permanente sur les avalanches, la carte de localisation des phénomènes d'avalanche et l'identification et la classification des sites d'avalanches les plus sensibles, c'est-à-dire ceux qui concernent au moins un bâtiment pouvant être habité en hiver et qui peuvent être soumis à un risque d'avalanche. Plus de 850 sites sont recensés dans la région dont environ 150 sont classés à sensibilité forte.

Sites sensibles aux avalanches

Sites sensibles aux avalanches