Accueil>...>Un accroissement prévisible des tensions sur la ressource en eau, de certains risques naturels et une modification profonde des >Une baisse possible des ressources régionales en eau avec des conséquences en termes de gestion des usages et d'incidence des pollutions

Une baisse possible des ressources régionales en eau avec des conséquences en termes de gestion des usages et d'incidence des pollutions

Laurent Mignaux - MEDDTL 

Sur la ressource en eau, le changement climatique serait un amplificateur des aléas existants. Les projections issues de la recherche indiquent une baisse des écoulements de surface sur presque l'ensemble des bassins versants et une augmentation des périodes d'étiages et de leur intensité (source : Travaux préparatoires au SRCAEInstauré par la loi Grenelle 2, le schéma régional climat air énergie est un nouveau document d'orientation stratégique qui est élaboré conjointement par l'État et la Région. Il définit les orientations et les objectifs régionaux aux horizons 2020 et 2050 en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, de maîtrise de la demande énergétique, de développement des énergies renouvelables, de lutte contre la pollution atmosphérique et d'adaptation au changement climatique. Il est en cours d’élaboration en Rhône-Alpes. ? fiche eau).

La région Rhône-Alpes possède des ressources en eau importantes, mais inégalement réparties : l'optimisation de la gestion de ces ressources à l'échelle régionale deviendra cruciale. La nécessité d'une gestion des différents usages de l'eau (eau potable, agriculture, industrie, production énergétique, tourisme,...) sera en outre exacerbée dans les zones d'assecs fréquents (Drôme, Ardèche, Ain, Plaine du Forez...).

L'abaissement du niveau des nappes et la diminution du débit des cours d'eau s'accompagnent par ailleurs d'une plus grande sensibilité des masses d'eau vis-à-vis des pollutions (concentrations plus élevées), ce phénomène étant déjà observé sur certaines nappes des rives du Rhône.