Accueil>...>Une croissance démographique durable de la deuxième région de France par sa population>Un vieillissement de la population atténué par les dynamiques migratoires dans une grande partie de la région, mais une augmentation généralisée du nombre de personnes âgées

Un vieillissement de la population atténué par les dynamiques migratoires dans une grande partie de la région, mais une augmentation généralisée du nombre de personnes âgées

Laurent Mignaux - MEDDTL La population âgée de plus de 60 ans représente un rhônalpin sur cinq. Tous les départements devraient connaître une très forte augmentation du nombre de personnes âgées au cours des prochaines années. D’après les projections de l’INSEEInstitut national de la statistique et des études économiques., en 2040 la région Rhône-Alpes compterait 840 000 personnes supplémentaires de plus de 60 ans par rapport à 2009, soit une augmentation de 63%. Un habitant sur trois aura donc plus de 60 ans en 2040, la région étant concernée comme toute la France par le vieillissement de sa population.

Néanmoins, la part des personnes âgées comme l’âge moyen de sa population augmentent moins rapidement qu’en moyenne nationale. Cela est dû à son solde naturelDifférence entre le nombre de naissances et le nombre de décès enregistrés au cours d'une période sur un même territoire. élevé, et surtout aux migrations : la région attire de nombreux étudiants et de jeunes actifs.

En conséquence, les territoires de la région les moins attractifs connaissent un vieillissement plus important et plus rapide. C’est le cas en particulier de bassins industriels en reconversion notamment dans la Loire et l’Ain et de territoires ruraux qui bénéficient peu de migrations résidentielles, comme dans les montagnes ardéchoises, les Préalpes drômoises ou le sud de l’Isère.

La Haute-Savoie, l’Isère, l’Ain et le Rhône, comptent aujourd’hui parmi les départements les plus jeunes de France. Mais si le Rhône et l’Isère continueront à bénéficier d’un afflux soutenu de jeunes étudiants et actifs, l’Ain et la Haute Savoie, devraient connaître une augmentation significative de l’âge moyen de la population à l’horizon 2040.