Un très grand nombre de barrages

Les barrages font l'objet d'un classement en 4 catégories (de A - pour les plus importants - à D) selon leur géométrie (hauteur et volume d'eau). On dénombre en région plus de 4600 barrages, de nature et taille très diverses : 68 barrages de classe A (plus de 20 m de haut) et 45 de classe B (plus de 10 ou 20 m selon le volume stocké).

Une large part des communes des grandes vallées de la région sont ainsi concernées par le risque de rupture de barrage.

Barrages de classes A et B (dénommés « grands barrages »)

Barrages de classes  A et  B

Le risque de rupture brusque et imprévue est aujourd'hui extrêmement faible ; la situation de rupture pourrait plutôt venir de l'évolution plus ou moins rapide d'une dégradation de l'ouvrage. La rupture d'un de ces grands barrages, selon son importance et son remplissage, peut avoir des conséquences allant de la simple pollution aquatique à la submersion de zones habitées (Malpasset, dans le Var, en 1959 : 421 morts). Par ailleurs, l'exploitation des barrages induit des variations de débit à l'aval, qui peuvent avoir des conséquences dramatiques (accident du Drac, dans l'Isère, en 1995 : 7 morts).