Accueil>...>La première région française productrice de matériaux d'extraction, avec des impacts importants sur l'environnement>Un équilibre entre production et besoins à l'échelle de la région, mais une autonomie de plus en plus fragile

Un équilibre entre production et besoins à l'échelle de la région, mais une autonomie de plus en plus fragile

Vicat
La région Rhône-Alpes compte aujourd'hui environ 400 carrières. Leur nombre était proche de 1500 en 1970, pour passer à 800 en 1995, sans diminution de la production. En effet, le renforcement des exigences envers les exploitants (garanties financières pour le réaménagement, études d'impacts plus approfondies...) ainsi que la difficulté croissante d'obtention des autorisations d'exploiter ont contribué à une concentration des entreprises et une diminution des petites carrières.

Sites d'extraction

Sites d'extraction

Source : materiaux.BRGMBureau de recherche géologique et minière..fr (novembre 2011)

Les carrières de roches alluvionnaires représentent plus de 200 sites en région, essentiellement implantés dans les vallées, avec une densité particulièrement forte dans les vallées du Rhône et de l'Isère. Ces carrières produisent des granulats. Ils sont utilisés par le secteur du bâtiment et des travaux publics (fabrication de béton, d'enrobé, d'assises de chaussées, de plateformes...).

Hakima BéchouaRhône-Alpes compte également près de 170 carrières exploitant les roches massives. Le Rhône, l'Ardèche, l'Ain, la Loire la Savoie et l'Isère sont les départements qui présentent les densités les plus importantes de sites.  Seule la Drôme compte peu de carrières de roches massives ce qui s'explique par une géologie peu propice et un éloigement des zones de consommation. Les matériaux issus de ces carrières peuvent être utilisés pour produire des granulats par concassage, mais également du ciment, des roches ornementales, de la chaux...

Enfin, d'autres carrières de roches meubles autres qu'alluvionnaires situées pour la plupart dans le Drôme sont exploitées pour des usages industriels (sables siliceux) ou de construction (argiles).

La superficie importante de la région et l'abondance des ressources en matériaux alluvionnaires et roches massives permettent aujourd'hui à Rhône-Alpes d'être la première région productrice française, avec 50 à 55 millions de tonnes par an, soit 11% de la production nationale. Le dynamisme économique et l'évolution démographique génèrent des besoins importants, si bien que Rhône-Alpes se place également en tête des régions consommatrices de matériaux issus de l'extraction, avec environ 9 tonnes par an et par habitant. La consommation et la production régionales annuelles sont équivalentes.

La région possède aujourd'hui un maillage de carrières de proximité qui lui permet de répondre à ses besoins en matériaux de construction, mais cette situation semble très fragile. En effet, depuis 2008, des départements, comme la Haute-Savoie, la Savoie et la Loire ne sont plus en mesure de répondre localement à leurs besoins en granulats. Ces déficits locaux sont liés à l'impossibilité de maintenir les sites déjà existants ou au manque de granulats répondant aux caractéristiques techniques nécessaires. Ils ont pour conséquence l'allongement des distances de transport (70 à 90 km) depuis des départements limitrophes. Le non renouvellement des sites existants est très souvent lié à l'impossibilité de répondre aux enjeux environnementaux et au refus des projets par les populations. Ces problématiques toucheront dans les prochaines années le secteur de l'est Lyonnais : il présente en effet une densité très forte de sites d'exploitation de roches alluvionnaires permettant d'assurer l'approvisionnement de l'agglomération lyonnaise, mais une baisse de 90% de la production est envisagée à l'horizon 2020.

Les principaux autres flux interdépartementaux de matériaux concernent ceux partant de la Drôme vers l'Ardèche. Ils visent à répondre aux besoins en matériaux alluvionnaires, peu présents en Ardèche, et nécessaires à la fabrication des bétons. Inversement des roches massives sont transportées depuis l'Ardèche pour répondre aux besoins en enrochement et matériaux routiers de la Drôme.

Excédents et déficits en matériaux par arrondissement en 2008

Excédents et déficits en matériaux par arrondissement

(Source : Bilan du marché des granulats établi par l'UNICEMUnion nationale des industries de carrières et matériaux de construction. en octobre 2010)
Solde : production - consommation