Surfaces forestières certifiées

L'indicateur représente la part des surfaces forestières publiques et privées certifiées PEFCProgramme de reconnaissance des certifications forestières (programme for the endorsement of forest certification schemes). Ce système international de certification de la filière bois-forêt permet d'assurer au consommateur que le bois qu'il achète provient d'une forêt gérée durablement. Tous les maillons de la filière (du producteur à l'utilisateur) doivent se conformer à des cahiers des charges spécifiques. Le respect de ces engagements est régulièrement contrôlé par des organismes indépendants. (Programme de reconnaissance des certifications forestières) dans la surface forestière régionale. La certification des forêts est une garantie, pour le consommateur final, de la qualité de l'ensemble de la chaîne de production, de la forêt à l'usine et au commerce de distribution.

2 certifications distinctes valant pour 5 ans sont reconnues à l'international, celle du PEFC et celle du FSC. Seule la certification PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières) existe actuellement en Rhône-Alpes. C'est la première source de bois certifié en France. Elle garantit le respect des critères de gestion forestière durable définis lors des conférences ministérielles pour la protection des forêts en Europe d'Helsinki et de Lisbonne, c'est-à-dire une gestion et utilisation des forêts dans le respect de leurs fonctions écologiques, économiques et sociales.

17% de la surface forestière est certifiée PEFC en 2012 

La part de la forêt certifiée dans la surface forestière reste stable autour de 17 % entre 2008 et 2012. La baisse relevée à partir de 2011 est conjoncturelle et relève d'un retard administratif dans le renouvellement des adhésions (pour l'association PEFC-Rhône-Alpes, les résultats 2013 devraient rattraper voire dépasser ceux de 2010).

La Savoie est le département sur lequel la certification PEFC, en surface, est la plus importante (plus d'un tiers des surfaces forestières), l'Ardèche est celui où elle l'est le moins. La forêt publique est très importante dans la partie alpine de la région, en Savoie notamment, et beaucoup plus réduite de l'autre côté du Rhône où 90% des forêts rhônalpines du Massif central sont privées.