Surfaces en agriculture biologique

L'indicateur est la part de surfaces en agriculture biologiqueMode de production agricole répondant à un cahier des charges précis et dont le point central est l'exclusion de produits chimiques de synthèse, à l'exception de ceux mentionnés dans une liste positive. dans la surface agricole utilisée (SAU) des exploitations. Les superficies totales en agriculture biologique comprennent :

  • les surfaces " certifiées bio " qui rassemblent les parcelles dont la période de conversion est terminée et dont la production peut être commercialisée avec la mention " agriculture biologique " ;
  • les superficies en conversion (la durée de conversion variant de 2 ans pour les cultures annuelles à 3 ans pour les cultures pérennes).
L’agriculture biologique représente 6,23 %  de la surface agricole utilisée en 2012

Les surfaces en agriculture biologique sont en constante augmentation depuis plusieurs années en Rhône-Alpes. Elles passent de 3,4 % en 2007 à 6,2 % en 2012. Selon les cultures, la durée de conversion varie entre 2 et 3 ans.
Plus de 2700 exploitations sont recensées en bio, leur nombre a doublé depuis 2007. De même, Les surfaces en conversion ont presque été multipliées par 2 entre 2008 et 2009.
Rhône-Alpes dépasse l'objectif GrenelleDans le cadre du profil environnemental de la région Rhône-Alpes, utilisé pour désigner le '' Grenelle de l'environnement ''. Initié en 2007, le Grenelle de l'environnement a réuni pour la première fois, l'État et les représentants de la société civile afin de définir une feuille de route en faveur de l'écologie, du développement et de l'aménagement durables. Une première phase de dialogue avec l'ensemble des parties prenantes organisées en 5 collèges (État, élus, représentants des entreprises, organisations syndicales de salariés, associations et fondations de protection de l'environnement) a permis d'aboutir à 268 engagements en faveur de l'environnement. 34 comités opérationnels ont ensuite travaillé pour proposer des actions concrètes pour la mise en oeuvre des engagements. La traduction législative des engagements du Grenelle Environnement s'est faite principalement à travers deux lois : la loi de programmation relative à la mise en oeuvre du Grenelle de l'environnement dite loi Grenelle 1 promulguée le 3 août 2009, et la loi portant engagement national pour l'environnement dite loi Grenelle 2 promulguée le 12 juillet 2010. Le Comité national du développement durable et du Grenelle Environnement (CNDDGE), placé auprès du Ministre en charge de l'écologie assure le suivi de la mise en oeuvre des engagements du Grenelle et apporte son concours à la politique du Gouvernement en faveur du développement durable. de 6% de la SAUComposée des terres labourables, des cultures permanentes ou non (y compris les terrains en préparation et en jachère), des pâturages (ou '' surfaces toujours en herbe '') et des jardins familiaux. en agriculture biologique en 2012 pour atteindre 6,23 %.