Accueil>...>Santé - Environnement>Santé - Environnement

Santé - Environnement

Daniel Coutelier - MEDDTL Selon la définition proposée par l'organisation mondiale de la santé (OMS), « la santé est un état de complet bien-être physique, mental et social de la personne et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité ». La qualité de l'environnement et du cadre de vie constitue un déterminant majeur de la santé humaine. Leur dégradation est à l'origine d'une altération de la qualité de vie et du bien-être, mais peut également contribuer au développement de diverses pathologies : intoxications, cancers, maladies cardiovasculaires ou respiratoires, allergies... Selon les cas, les liens sont avérés, probables ou suspectés car faire la preuve du caractère cancérogène d'une substance et évaluer son impact sur la survenue de cancers est une tâche complexe. En France, selon l'Institut de veille sanitaire 5 à 10% des cancers seraient liés à des facteurs environnementaux.

L'état des milieux et le cadre de vie sont ainsi des facteurs essentiels de santé. Or, l'environnement quotidien et les modes de vie exposent l'homme à de multiples pollutions et risquesLe risque est la probabilité que survienne un phénomène, d’origine naturelle ou technologique, pouvant constituer une menace pour les personnes, les biens, l’économie, l’environnement, etc. Le niveau de risque est estimé au regard des conséquences qu’aurait le phénomène s’il se produisait : plus les pertes potentielles sont élevées, plus le risque est important, et inversement. Il se mesure en croisant les données relatives à l’aléa, aux enjeux exposés et à leur vulnérabilité. pour sa santé. Les différents facteurs environnementaux, pouvant impacter la santé, coexistent et sont susceptibles d'interagir entre eux, leurs effets combinés demeurant souvent inconnus. De plus, l'exposition varie pour chaque individu en fonction de son lieu de vie et de son environnement domestique et professionnel.
Tous ces facteurs environnementaux et leurs impacts font désormais l'objet d'un effort de recherche important et d'un investissement par les pouvoirs publics en termes de connaissance et de mesures, notamment à travers le plan national santé-environnement et ses déclinaisons régionales. Le plan régional santé environnement 2011-2014 (PRSE2), adopté le 18 octobre 2011 par le Préfet de la région Rhône-Alpes, donne la priorité à 31 actions et 74 mesures réparties dans 13 fiches thématiques. Il a pour objectif d'améliorer la santé des habitants de la région en réduisant leurs expositions environnementales. Les actions du PRSE2 concernent entre autres les sites et sols pollués, les zones multi expositions, les allergies polliniques, la qualité de l'air intérieur, l'habitat indigne, les nuisances sonores, la pollution de l'eau, l'eau potable, l'éducation à la santé environnementale, l'alimentation...

En outre, les enjeux environnementaux et sanitaires et la prévention des pollutions et nuisances de toute nature doivent être pris en compte dans les projets et opérations d'aménagement et, depuis la loi GrenelleDans le cadre du profil environnemental de la région Rhône-Alpes, utilisé pour désigner le '' Grenelle de l'environnement ''. Initié en 2007, le Grenelle de l'environnement a réuni pour la première fois, l'État et les représentants de la société civile afin de définir une feuille de route en faveur de l'écologie, du développement et de l'aménagement durables. Une première phase de dialogue avec l'ensemble des parties prenantes organisées en 5 collèges (État, élus, représentants des entreprises, organisations syndicales de salariés, associations et fondations de protection de l'environnement) a permis d'aboutir à 268 engagements en faveur de l'environnement. 34 comités opérationnels ont ensuite travaillé pour proposer des actions concrètes pour la mise en oeuvre des engagements. La traduction législative des engagements du Grenelle Environnement s'est faite principalement à travers deux lois : la loi de programmation relative à la mise en oeuvre du Grenelle de l'environnement dite loi Grenelle 1 promulguée le 3 août 2009, et la loi portant engagement national pour l'environnement dite loi Grenelle 2 promulguée le 12 juillet 2010. Le Comité national du développement durable et du Grenelle Environnement (CNDDGE), placé auprès du Ministre en charge de l'écologie assure le suivi de la mise en oeuvre des engagements du Grenelle et apporte son concours à la politique du Gouvernement en faveur du développement durable. 2, dans les documents de planification et d'urbanisme (SCOT, PLU).

Dans le souci d'offrir une information mise en perspective et consolidée, les aspects sanitaires liés à la pollution de l'air, à la qualité sanitaire de l'eau, au bruit et aux effets du changement climatique sur la santé sont exposés dans les autres parties thématiques du chapitre « Prévention et gestion des risques sanitaires et écologiques ». Les impacts sur la santé concernant l'air intérieur et les risques émergents liés aux innovations technologiques sont traités ci-après.

Cependant, bien que l'effort soit porté aujourd'hui sur la connaissance des phénomènes liés à la santé et à l'environnement, peu de données sont à ce jour disponibles à l'échelle régionale.