Accueil>...>Lutter contre le changement climatique>Préparer la transition vers une société plus sobre en énergie pour lutter contre le changement climatique

Préparer la transition vers une société plus sobre en énergie pour lutter contre le changement climatique

Immeuble en verre et cielL'utilisation des énergies fossiles dans les transports (pour plus de 30% des émissions de gaz à effet de serre), les bâtiments résidentiels et tertiaires (26%) et l'industrie (22%) est responsable de l'essentiel des émissions de gaz à effet de serre.

Le dynamisme économique et démographique régional, ainsi que la mobilité, amplifiée par la périurbanisationLa périurbanisation se distingue de l'étalement urbain en ce qu'elle fait référence au système urbain, au rapport entre la ville-centre et ses espaces périphériques en augmentation., ont conduit à une forte augmentation des consommations d'énergie et émissions de gaz à effet de serre au cours des années 1990. Si les émissions de gaz à effet de serre sont en légère baisse depuis 2005, une réduction, même spectaculaire ne suffirait pas à éliminer les conséquences des émissions générées par les activités humaines depuis plusieurs décennies : augmentation des épisodes caniculaires, baisse des précipitations à certaines périodes de l'année, accroissement prévisible des tensions sur l'eau et aggravation de certains risquesLe risque est la probabilité que survienne un phénomène, d’origine naturelle ou technologique, pouvant constituer une menace pour les personnes, les biens, l’économie, l’environnement, etc. Le niveau de risque est estimé au regard des conséquences qu’aurait le phénomène s’il se produisait : plus les pertes potentielles sont élevées, plus le risque est important, et inversement. Il se mesure en croisant les données relatives à l’aléa, aux enjeux exposés et à leur vulnérabilité. naturels.

Pour atténuer les effets du changement climatique, il s'agit de devenir plus sobre en réduisant les consommations d'énergies fossiles et de développer les ressources énergétiques renouvelables (peu ou pas émettrices de gaz à effet de serre) dont le potentiel est important en Rhône-Alpes. La maîtrise des consommations d'énergies fossiles permet en outre d'améliorer la qualité de l'air et ainsi limiter les effets néfastes sur la santé.

Il s'agit aussi de s'adapter aux effets de ce changement, ce qui passe par la gestion des milieux naturels, des ressources en eau, la prévention des risques... L'enjeu est également social, l'augmentation du coût des énergies créant des situations de précarité énergétique.

3 axes stratégiques déclinent cet enjeu :

  1. Organiser les territoires et les acteurs pour une plus grande sobriété et efficacité énergétiques et atténuer le changement climatique

  2. Développer les ressources énergétiques renouvelables du territoire dans le respect des équilibres environnementaux

  3. Préparer les territoires et les acteurs à l'adaptation aux effets du changement climatique