Accueil>...>Axe 3 : Poursuivre la protection des espèces et habitats...>Mesures de protection réglementaire en faveur de la biodiversité

Mesures de protection réglementaire en faveur de la biodiversité

L'indicateur reflète la part du territoire régional faisant l'objet de mesures de protection forte de la biodiversitéDiversité biologique ou nombre et variété des espèces végétales et animales. On distingue la richesse spécifique (les différentes espèces), la diversité génétique - variété génétique au sein d'une même espèce - et la diversité écosystémique c'est-à-dire la variété des écosystèmes qu'on trouve sur Terre (forêts, prairies, lacs,...). : réserves naturelles nationales, régionales et biologiques, c?urs de parcs nationauxEspaces protégés soumis à une réglementation spécifique (articles L331 et R331 du code de l'environnement) qui assure la sauvegarde de leur patrimoine naturel et culturel reconnu comme exceptionnel. Fin 2009, il en existe 9 en France. et arrêtés de protection du biotope.
Il s'agit de celles prises en compte dans la stratégie de création d'aires protégées dont l'objectif est de réduire la perte de la biodiversité à l'échelle nationale en comblant les lacunes du réseau actuel par la création de nouvelles zones protégeant la biodiversité. Le muséum national d'histoire naturelle (MNHN) a identifié au niveau national plus de 500 espèces et plus d'une centaine d'habitats pour lesquels la France a une responsabilité internationale et dont la protection locale est nécessaire. La stratégie se décline aux échelles régionales.

4,4% de la surface régionale est concernée en 2011 par des mesures de protection réglementaire en faveur de la biodiversité au sens de la stratégie de création d'aires protégées

En 2011, 4,4% de la surface régionale est concernée par des mesures de protection réglementaire en faveur de la biodiversité au sens de la SCAP, ce qui est supérieur à l'objectif national de couverture de 2%. La mise en ?uvre des 38 projets d'aire de protection forte devrait permettre de protéger, à terme en 2019, près de 5 % du territoire de Rhône-Alpes au titre de la biodiversité.

Les c?urs de parcs nationaux (Ecrins-Oisans dans l'Isère, la Vanoise en Savoie) en représentent 2%, les réserves naturelles nationales 1,4%. La Savoie, l'Isère et la Haute-Savoie ont des taux de protection supérieurs à la moyenne régionale, soit respectivement 11%, 7% et 6%.

On notera que les premiers chiffres disponibles pour les années 2012 et 2013 illustrent une dynamique récente de création de réserves naturelles régionales avec des surfaces totales quasiment trois fois supérieures à celles de 2011 ici présentées.