Accueil>...>Des outils à mobiliser pour la limitation de l'étalement urbain et du mitage>La reconstruction de la ville sur elle-même et des démarches d'urbanisme durable pour rendre l'espace urbain plus attractif

La reconstruction de la ville sur elle-même et des démarches d'urbanisme durable pour rendre l'espace urbain plus attractif

Arnaud Bouissou - MEDDTLLa rénovation urbaine a pour objectif de refaire la ville sur la ville, notamment dans les quartiers ciblés par la politique de la ville. 35 projets de rénovation urbaine rhônalpins dont le coût cumulé s’élève à 3 milliards d’euros sont soutenus et en partie financés par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU). 14 des 35 projets sont situés dans le département du Rhône.

Le Programme national de requalification des quartiers anciens dégradés (le PNRQAD) a retenu 3 projets situés en Rhône-Alpes : le centre ville ancien d'Annonay, Saint-Etienne et la Communaute´ d’agglome´ration du Pays Viennois. Ce programme a pour but de résorber efficacement l'habitat indigne, de remettre sur le marché des logements vacants et de lutter contre la précarité énergétique, tout en maintenant la mixité sociale dans le quartier.

Dans la continuité des lois Grenelle et de la Stratégie nationale de développement durable, plusieurs démarches ont été mises en place, à l’échelle de la ville ou du quartier, pour promouvoir un urbanisme durable.

A l’échelle de la ville, la démarche Ecocité, impulsée par le Ministère en charge de l’écologie, vise à identifier les grandes agglomérations qui pourront servir de modèle à la « Ville durable ». L’accent est mis sur la concertation avec l’ensemble des acteurs locaux comme garantie de la durabilité urbaine.

Arnaud Bouissou - MEDDTL A l’échelle du quartier, l’appel à projet national « EcoQuartier » a pour but de faire émerger des projets qui mettent l’accent sur les économies d’énergie et la mixité sociale, les modes de transports doux (vélo, tramway, etc.) et s’efforcent de protéger la biodiversitéDiversité biologique ou nombre et variété des espèces végétales et animales. On distingue la richesse spécifique (les différentes espèces), la diversité génétique - variété génétique au sein d'une même espèce - et la diversité écosystémique c'est-à-dire la variété des écosystèmes qu'on trouve sur Terre (forêts, prairies, lacs,...). et les trames écologiques. Lors de la première édition, Lyon était lauréate du prix du palmarès dans la catégorie  « densité et formes urbaines » avec Lyon Confluence tandis que la ville de Grenoble recevait le grand prix national Ecoquartier 2009, décerné pour la zone d’aménagement concertée de Bonne, un écoquartier dense remplaçant une ancienne caserne. Pour la seconde édition lancée en 2011, les collectivés de Rhône-Alpes ont soumis 42 dossiers.

La Région a également lancé un appel à projet en 2009, « Quartiers durables de Rhône-Alpes ». Le thème des déplacements en ville dense a été privilégié, trois des neuf lauréats développant des projets « éco quartier-gare » : Saint-Egrève (38), Tarare (69), Trévoux (01).

Focus