Accueil>...>Des risques émergents>La multiplication des substances chimiques

La multiplication des substances chimiques

Laurent Mignaux - MEDDTLLes substances ayant une action cancérogène, mutagène ou reprotoxiqueToxique pour la reproduction, c'est-à-dire pouvant nuire à la fertilité, ou perturber le développement du foetus. (CMR) font l'objet d'une attention particulière, ainsi que les perturbateurs endocriniensMolécules agissant sur l'équilibre hormonal des espèces vivantes. Elles sont souvent susceptibles d'avoir des effets indésirables sur la santé en altérant des fonctions telles que la croissance, le développement, le comportement, la production, l'utilisation et le stockage de l'énergie, la circulation sanguine, la fonction sexuelle et reproductrice. et les résidus de médicaments, qui, lorsqu'ils ne sont pas totalement dégradés dans l'organisme, sont rejetés dans les milieux aquatiques.

L'inventaire européen des substances chimiques en recense actuellement plus de 100 000 sur le marché. Le règlement européen REACHAcronyme anglais pour registration, evaluation and authorisation of chemicals soit en français, règlement sur l'enregistrement, l'évaluation, l'autorisation et les restrictions des substances chimiques. a modernisé en 2006 la législation en matière de substances chimiques. Les entreprises qui en fabriquent et en importent doivent évaluer les risquesLe risque est la probabilité que survienne un phénomène, d’origine naturelle ou technologique, pouvant constituer une menace pour les personnes, les biens, l’économie, l’environnement, etc. Le niveau de risque est estimé au regard des conséquences qu’aurait le phénomène s’il se produisait : plus les pertes potentielles sont élevées, plus le risque est important, et inversement. Il se mesure en croisant les données relatives à l’aléa, aux enjeux exposés et à leur vulnérabilité. résultants de leur utilisation et prendre les mesures nécessaires pour gérer tout risque identifié.

L'exposition aux substances chimiques peut être directe (inhalation d'air contaminé ou contact cutané voire ingestion) ou indirecte (accumulation de substances chimiques dans les différents milieux naturels et passage dans l'alimentation via les végétaux ou les animaux). De plus, la présence de ces produits peut être détectée dans l'environnement même plusieurs années après l'arrêt de leur commercialisation.