Accueil>...>Axe 1 : Organiser les territoires et les acteurs pour une plus grande sobriété et...>Émissions des gaz à effet de serre par les différents secteurs émetteurs

Émissions des gaz à effet de serre par les différents secteurs émetteurs

L'indicateur s'intéresse au cumul des émissions de gaz à effet de serre (GES en tonnes équivalent CO2) dit pouvoir de réchauffement global et à sa répartition entre les différents secteurs émetteurs.
Le pouvoir de réchauffement global (PRG) exprime l'effet cumulé des substances émises dans l'air qui contribuent à l'accroissement de l'effet de serre. Il est calculé sur la base du pouvoir de réchauffement de chaque gaz à l'horizon de 100 ans rapporté à celui du CO2Gaz carbonique, principal gaz responsable de l'effet de serre et du changement climatique..
La réduction des émissions de GES est indispensable pour atténuer les effets du changement climatique.

Une réduction de 3,4% des émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2010, inférieure aux objectifs régionaux et nationaux

Les émissions de gaz à effet de serre régionales, évaluées à 44 754 kteq CO2 en 2010 à l'échelle régionale sont inférieures de 3,4% aux émissions de 1990, ce qui est inférieur aux engagements régionaux, nationaux et internationaux.

Les émissions de gaz à effet de serre régionales sont en 2010 liées à 67% à la consommation d'énergie. Les émissions d'origine énergétique sont dues à la combustion des énergies fossiles. Les transports constituent le principal secteur émetteur (31%), suivi par l'industrie et le secteur résidentiel (chauffage, eau chaude, cuisson...) puis les secteurs agricole et tertiaire (à noter que dans le diagnostic du PER, résidentiel et tertiaire étaient réunis, Cf. « voir aussi  dans le PER»).

Les émissions non-énergétiques sont principalement liées à l'agriculture et l'industrie.
(NB : Dans le diagnostic du PER, elles sont distinguées des émissions énergétiques, Cf. « voir aussi »).