Deux grands types d'inventaire pour suivre la consommation d'espace : Teruti-Lucas et Corine Land Cover

Deux grands types d’inventaire pour suivre la consommation d’espace : Teruti-Lucas et Corine Land Cover

De multiples bases de données peuvent être utilisées pour appréhenser les évolutions d’occupation de l’espace. Les plus usitées sont Teruti-Lucas et corine land coverBase de données de l'inventaire biophysique de l'occupation des terres produite dans le cadre du programme européen de coordination de l'information sur l'environnement CORINE, piloté par l'Agence européenne pour l'environnement. En France, le Service de l'observation et des statistiques (SOeS) du Ministère en charge de l'écologie est chargé d'en assurer la production, la maintenance et la diffusion. mais il en existe d’autres comme le référentiel parcellaire graphique et le recensement général agricole développés par le Ministère en charge de l’agriculture, la base de données topographique de l’IGN, celle des fichiers fonciers dite aussi MAJIC, gérée par la Direction générale des Finances publiques ou encore Spot Thema, propriété de la société Spot Image.

Teruti (pour UTIlisation du TERritoire) est une enquête de terrain, réalisée tous les ans par les services du Ministère en charge de l’agriculture. En 2006, elle devient Teruti-Lucas (pour Land Use/Cover area frame statistical Survey), définissant un nouvel échantillon d’enquête et se mettant au pas de la nomenclature de l’enquête européenne Lucas.
Elle permet de suivre l’évolution des différentes catégories d’occupation (sol bâti, cultivé, boisé?) et d’usage des sols (habitation, loisirs, élevage,?) à partir d’un ensemble de points constituant un échantillon représentatif du territoire national.
Le suivi annuel et la précision des observations sont les plus gros avantages de la méthode.

Corine Land Cover est une base de données européenne réalisée sur la base d’images de télédétection satellitaire, de cartes topographiques, de photographies aériennes et d’inventaires thématiques.  Elle est mise à jour environ tous les dix ans, par les services du Ministère en charge de l’écologie. Les dernières années disponibles sont 2000 et 2006.
Elle permet de suivre l’évolution des surfaces en eau, des zones humidesAu sens du code de l'environnement, terrains exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d'eau, de façon permanente ou temporaire - la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hydrophiles pendant au moins une partie de l'année., des forêts et milieux naturels, des espaces agricoles et artificialisés. Au total, 44 types d’occupation du sol sont répertoriés, hiérarchisés en 3 niveaux permettant une lecture générale ou précise des types d’occupation.

deux grands types d inventaire pour suivre la consommation d espace