Accueil>...>Une géologie complexe à l'origine d'une grande diversité des sols et une grande richesse minérale>Des sols agricoles de qualité dans les secteurs de plaine et les vallées, en concurrence forte avec les autres usages

Des sols agricoles de qualité dans les secteurs de plaine et les vallées, en concurrence forte avec les autres usages

DREAL /com

Compte tenu de la configuration du territoire (vastes zones de montagne, lacs et densité de population), l'agriculture occupe une part modeste, avec environ un tiers de la surface régionale contre plus de la moitié du territoire de France métropolitaine. Les zones de montagne, y compris la moitié sud de la Drôme, sont caractérisées par des sols peu profonds et peu fertiles réservés à l'élevage et à la culture fruitière.

A l'inverse, les vallées et plaines, en particulier les vallées du Rhône et de la Saône et les plaines attenantes (le val de Saône, les Dombes, la plaine de l'Ain, la plaine de l'Albanais, la plaine de la Bièvre, la plaine du Forez et les pourtours du lac Léman) bénéficient de dépôts de limons très fertiles. Ces espaces sont exploités pour la culture principalement céréalière.

La géographie et le relief rhônalpins ont conduit à une concentration des principaux bassins de population dans les vallées et les plaines, qui correspondent aux secteurs de sols les plus fertiles. Ceci explique les résultats de l'étude du classement des sols agricoles menée par le Ministère en charge de l'écologie à partir des données corine land coverBase de données de l'inventaire biophysique de l'occupation des terres produite dans le cadre du programme européen de coordination de l'information sur l'environnement CORINE, piloté par l'Agence européenne pour l'environnement. En France, le Service de l'observation et des statistiques (SOeS) du Ministère en charge de l'écologie est chargé d'en assurer la production, la maintenance et la diffusion., qui ont mis en évidence que près de 40% des surfaces agricoles artificialisées dans la région entre 2000 et 2006 faisaient partie des sols de très bonne qualité agronomique (contre un tiers à l'échelle de la France métropolitaine).