Accueil>...>Une géologie complexe à l'origine d'une grande diversité des sols et une grande richesse minérale>Des ressources minérales importantes et variées, qui ont été et sont toujours fortement exploitées

Des ressources minérales importantes et variées, qui ont été et sont toujours fortement exploitées

VicatLa région Rhône-Alpes présente une géologie complexe : la vallée du Rhône, avec son remplissage sédimentaire récent (tertiaire et quaternaire), sépare deux grandes formations : le Massif central et les Alpes du nord. On retrouve la roche primaire sur la bordure orientale du Massif central, entaillée par les grands effondrements de la plaine du Forez et du bassin houiller de Saint-Étienne. À l'est, les massifs alpins sont sillonnés de profondes vallées et bordés par les Préalpes calcaires. Leur morcellement, comme les nombreuses failles qui les parcourent, témoigne des bouleversements tectoniques liés à la surrection des Alpes et à leur charriage vers l'ouest. Cette complexité géologique confère à la région une grande richesse minérale, avec des ressources très variées : charbon, métaux, roches massives, roches alluvionnnaires glaciaires et fluviales...

Les abondantes ressources du sous-sol rhônalpin représentent un patrimoine à préserver. Dans cette optique, un inventaire du patrimoine géologique régional sera publié en 2012. Cette démarche qui est réalisée sous la direction des DREALDirection(s) régionale(s) de l'environnement de l'aménagement et du logement. sur l'ensemble du territoire français a pour objectif d'identifier l'ensemble des sites et objets d'intérêt géologique et de les caractériser, ainsi que d'évaluer leur vulnérabilitéDans le domaine des risques, la vulnérabilité exprime le niveau d'effet prévisible d'un phénomène naturel ou technologique (aléa) sur des enjeux. et les besoins en matière de protection.

Ressources en matériaux de carrières

Ressources en matériaux de carrières

Ces ressources du sous-sol ont été et sont toujours fortement exploitées. Le charbon a été la plus importante industrie extractive. Cette activité s'est éteinte avec la fermeture du puits du Villaret dans le bassin de la Mure en 1997. Aujourd'hui, les sites miniers sont l'objet d'actions patrimoniales de conservation de la mémoire minière, et d'une gestion des risquesLe risque est la probabilité que survienne un phénomène, d’origine naturelle ou technologique, pouvant constituer une menace pour les personnes, les biens, l’économie, l’environnement, etc. Le niveau de risque est estimé au regard des conséquences qu’aurait le phénomène s’il se produisait : plus les pertes potentielles sont élevées, plus le risque est important, et inversement. Il se mesure en croisant les données relatives à l’aléa, aux enjeux exposés et à leur vulnérabilité. dont ils peuvent être à l'origine.

VicatLe sous-sol a également permis l'exploitation du cuivre, du plomb, du zinc, de l'argent, du fer, de l'or, ou encore de l'uranium. Les seuls sites miniers encore en activité sont l'exploitation souterraine de schistes bitumineux d'Orbagnoux dans l'Ain, les exploitations par forage de chlorure de Sodium à Etrez dans l'Ain et à Hauterives et Tersanne dans la Drôme. Dans ce département notamment, l'exploitation du gisement de sel est réalisé en partenariat entre industriels du sel et du gaz dès le projet d'exploitation afin que les cavités réalisées présentent les propriétés d'étanchéité et de sécurité propices au stockage souterrain de produits chimiques ou gazeux. Le stockage souterrain présente des conditions de sécurité souvent meilleures qu'en surface.

L'exploitation des ressources du sous-sol régional correspond aujourd'hui essentiellement à l'activité d'extraction des matériaux alluvionnaires et des roches massives pour répondre aux besoins de l'ordre de 51 millions de tonnes soit 9 tonnes par an et par habitant (données 2008, UNICEM).

Enfin, l'énergie géothermique est également une ressource des sous-sols rhônalpins, qui fait aujourd'hui l'objet d'études.