Accueil>...>Une élévation significative des températures déjà amorcée et une possible baisse des précipitations>Des prévisions d'augmentation des températures et des épisodes de canicules, et une baisse régionale des précipitations

Des prévisions d'augmentation des températures et des épisodes de canicules, et une baisse régionale des précipitations

D'après l'étude prospective menée par Météo France, la température moyenne augmenterait selon les scénarios proposés par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) de 1°C à 2°C d'ici 2030, de 1,5°C à 2,5°C d'ici 2050 et de 2°C à 5°C d'ici 2080, de façon plutôt uniforme sur toute la région. L'augmentation du nombre de jours de fortes chaleurs serait toutefois plus marquée dans le sud de la Drôme et de l'Ardèche, et dans une moindre mesure dans les plaines de la Loire, les Préalpes et les Cévennes.

Les épisodes de sécheresse devraient continuer à toucher plus fortement le sud de la région. En revanche, les épisodes caniculaires devraient s'intensifier non seulement dans le sud de la Drôme et de l'Ardèche, mais aussi dans la vallée du Rhône entre Lyon et Genève et le Val de Saône et dans une moindre mesure dans les territoires de plaine. Elles atteindraient dans ces zones les plus exposées une semaine par an en 2050 et entre 3 et 5 semaines en 2080, contre 1 jour en moyenne entre 1971 et 2000.

Plus difficile à prévoir, le cumul annuel des précipitations serait globalement à la baisse, plus importante dans les Alpes que sur le reste du territoire, mais seulement après 2080. L'occurrence des épisodes de fortes pluies ne connaîtrait pas de grands changements. De nombreux travaux scientifiques en cours sont susceptibles d'apporter de nouveaux éléments de connaissance sur le sujet.

Changements climatiques modélisés au cours du 21ème siècle

Changements climatiques modélisés au cours du  21ème siècle

Source : Meteo France : Climat de la région Rhône-Alpes, Climat actuel, évolutions récentes et climat futur, Etude realisee pour la DREALDirection(s) régionale(s) de l'environnement de l'aménagement et du logement. Rhone-Alpes, septembre 2010
Synthèse de la régionalisation des résultats du modèle climatique Arpège-climat sur les 3 scénarios d’émission de gaz à effet de serre proposés par le GIECGroupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat. Le GIEC est un organe intergouvernemental, créé en 1988 par l'Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE). Le GIEC a pour mission d'évaluer, sans parti pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d'ordre scientifique, technique et socio-économique nécessaires pour mieux comprendre les fondements scientifiques des risques liés au changement climatique d'origine humaine, cerner plus précisément les conséquences possibles de ce changement et envisager d'éventuelles stratégies d'adaptation et d'atténuation. Le 4ème rapport d'évaluation du GIEC a été publié en 2007, le prochain le sera en 2014. (A1B, A2 et B1).