Des polluants chimiques

  •  Arnaud Bouissou - MEDDTL Le monoxyde de carbone : le problème le plus aigu est l'intoxication à ce gaz inodore, première cause de mortalité par intoxication en France et généralement due au mauvais fonctionnement d'un appareil de combustion et à une absence ou une mauvaise aération. En 2010, 364 cas d'intoxication ont été dénombrés en Rhône-Alpes dont 3 décès. 83% de ces cas sont survenus dans l'habitat (CIRE Rhône-Alpes, 2011).
  • Les composants organiques volatiles (COV) : de nombreux polluants d'origine chimique utilisés dans le mobilier, les activités de bricolage et les produits d'entretien ont des effets sur la santé. Solvants, colles, composés organiques volatils (COV) et formaldéhydes sont, le plus souvent, à l'origine d'irritations des yeux et des voies respiratoires. Certains d'entre eux, comme le benzèneLe benzène est un hydrocarbure aromatique cancérigène. Il est contenu dans les produits pétroliers comme l'essence ou le fioul. Il est rejeté lors de leur combustion ou par simple évaporation sous l'effet de la chaleur (réservoirs automobiles). et le formaldéhyde, sont en outre classés «cancérogènes certains» chez l'homme par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). D'autres effets, neurotoxiques ou visant la fonction de reproduction, sont t possibles, associés à des substances retrouvées pour partie dans les environnements clos comme les pesticides, phtalates, polybromodiphényléthers, polychlorobiphényles, etc. Il n'existe pas à l'heure actuelle d'estimation pour la région.
  • Le radonGaz radioactif rare. : dans les régions où le sous-sol est constitué de formations géologiques anciennes, des émanations de radon (gaz radioactif naturel) peuvent s'accumuler dans les bâtiments lorsque leur conception le laisse pénétrer et que les pratiques de ventilation permanente et d'aération sont insuffisantes.

Le nombre annuel de décès par cancer du poumon dû à l'exposition domestique au radon est estimé entre 1 200 et 2 900 en France. Cela représente entre 5% et 12% des décès par cancer du poumon en France, le risque étant fortement aggravé pour les fumeurs (effet synergique radon-tabac).

Au niveau national, ce sont 31 départements qui sont classés prioritaires. De par la nature de ses sous-sols, granitiques et volcaniques riches en radium et uranium, la région Rhône-Alpes compte 4 départements prioritaires pour la prévention du risque radon dans les lieux ouverts au public : l'Ardèche, la Loire, le Rhône et la Savoie.

Il persiste un réel besoin d'information et de sensibilisation à l'ensemble de ces risques, auquel le PRSE2 veut répondre au travers d'un axe fort de travail autour de la prévention et de la limitation des risquesLe risque est la probabilité que survienne un phénomène, d’origine naturelle ou technologique, pouvant constituer une menace pour les personnes, les biens, l’économie, l’environnement, etc. Le niveau de risque est estimé au regard des conséquences qu’aurait le phénomène s’il se produisait : plus les pertes potentielles sont élevées, plus le risque est important, et inversement. Il se mesure en croisant les données relatives à l’aléa, aux enjeux exposés et à leur vulnérabilité. sanitaires liés à la qualité de l'air intérieur.

Dans l'habitat, en particulier dans l'habitat dégradé, une attention soutenue doit être portée à la question du renouvellement de l'air. En complément des systèmes de ventilation existants, les pratiques quotidiennes d'aération améliorent la qualité de l'air intérieur.