Accueil>...>Un poids régional important des énergies renouvelables essentiellement lié à l'hydroélectricité et au bois-énergie>Des perspectives de développement significatives pour l'hydroélectricité à concilier avec la préservation des milieux aquatiques

Des perspectives de développement significatives pour l'hydroélectricité à concilier avec la préservation des milieux aquatiques

40% de la production hydroélectrique nationale est réalisée en Rhône-Alpes, avec 465 aménagements et une capacité de production moyenne de 28 TWh/an. Les installations régionales ont en outre la spécificité de compter une part importante d'ouvrages de lac (22% de la puissance installée), qui contrairement aux ouvrages au fil de l'eau, avec écluses ou fonctionnant par pompages, permettent de moduler la production. Ces ouvrages participent en particulier à la gestion des pointes de consommation d'électricité, évitant en partie de recourir pour cela à la production d'électricité d'origine fossile (gaz, charbon, fioul), facilement modulable mais fortement émettrice de gaz à effet de serre.

Les capacités de production annuelles sont les plus élevées dans la Savoie et l'Isère, et dans une moindre mesure dans la Drôme. L'Ardèche est caractérisée par un grand nombre de petits ouvrages.

Répartition des ouvrages hydroélectriques

Répartition des ouvrages hydroélectriques

Source : Schéma climat air énergie Rhône-Alpes, L’hydroélectricité en Rhône-Alpes - État des lieux, 2011

Au niveau national, la programmation pluriannuelle des investissements de production d'électricité a fixé en 2009 un objectif d'augmentation de l'énergie produite de 3 TWh/an net d'ici 2020 par la réalisation de nouvelles installations et la modernisation et l'optimisation des aménagements existants. Une étude menée dans le cadre de l'élaboration du Schéma régional climat air énergie estime le potentiel résiduel régional à 0,1 TWh/an. Le projet de SRCAEInstauré par la loi Grenelle 2, le schéma régional climat air énergie est un nouveau document d'orientation stratégique qui est élaboré conjointement par l'État et la Région. Il définit les orientations et les objectifs régionaux aux horizons 2020 et 2050 en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, de maîtrise de la demande énergétique, de développement des énergies renouvelables, de lutte contre la pollution atmosphérique et d'adaptation au changement climatique. Il est en cours d’élaboration en Rhône-Alpes. retient quant à lui un objectif de 0,6 TWh/an.

Le développement de l'hydroélectricité nécessite toutefois la prise en compte de ses effets importants sur les débits des cours d'eau et sur les écosystèmes associés, et des objectifs à cet égard de la politique de l'eau. Le classement en cours de réalisation des cours d'eau au sens de l'article L.214-17 du Code de l'environnement, le Schéma régional de cohérence écologique et le Schéma régional climat air énergie permettront de définir un équilibre entre le développement de la production hydroélectrique et la préservation et la restauration des milieux aquatiques. Cette question fait également l'objet de la note d'évaluation du potentiel hydroélectrique réalisée dans le cadre des classements des cours d'eau.