Accueil>...>Des outils pour une meilleure intégration des paysages comme ressources et produit des activités humaines>Des outils de connaissance pour favoriser l'implication des populations dans l'évolution de leur cadre de vie

Des outils de connaissance pour favoriser l'implication des populations dans l'évolution de leur cadre de vie

DREAL /com
La Convention Européenne du Paysage, signée le 20 octobre 2000 à Florence, a été un tournant dans l'appréciation des paysages en Europe, désormais reconnus, indépendamment de leur caractère exceptionnel, comme des éléments du bien-être individuel. La participation des populations aux prises de décision concernant leur cadre de vie est un principe fondamental de la Convention qui a pour objectif de promouvoir la protection, la gestion et l'aménagement des paysages européens, d'organiser la coopération européenne dans ce domaine.

Aux échelles régionale et départementale, plusieurs outils ont été développés pour relayer les orientations inscrites dans la Convention : définition des caractéristiques paysagères, représentations sociales du type de paysage, tendances évolutives, objectifs des politiques publiques et outils réglementaires ou contractuels existants.

Un observatoire des paysages est développé par la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL) Rhône-Alpes.  Cet observatoire identifie les paysages rhônalpins en 301 unités paysagères, les regroupe selon des caractéristiques communes en 7 familles et suit leurs évolutions pour proposer une prise en compte dans les politiques publiques et mettre en place des moyens d'action. Des premières observations conduites en 1996 ont été renouvelées en 2006. Des photographies servent de support et d'illustration aux propos. L'ensemble est utilisé par les professionnels dans les phases d'élaboration de projets.

Des outils de connaissance des paysages, prenant la plupart du temps la forme d'atlas, ont également été élaborés dans les départements (Ardèche, Isère, Loire et Haute-Savoie). D'une échelle plus fine que l'observatoire régional, ces documents sont des outils de connaissance du paysage et de sensibilisation. Ils visent les maîtres d'ouvrage et porteurs de projets autant que les collectivités.