Accueil>...>Des efforts consentis par les différents acteurs et des politiques de gestion globale de la ressource>Des démarches de gestion globale et concertée de l'eau dans l'objectif de garantir la préservation voire la reconquête de la ressource et la satisfaction de tous les usages

Des démarches de gestion globale et concertée de l'eau dans l'objectif de garantir la préservation voire la reconquête de la ressource et la satisfaction de tous les usages

Les différentes dimensions de la ressource en eau, qu’il s’agisse des milieux naturels humides ou aquatiques ou de ses usages (et en tout premier lieu l’alimentation en eau potable), requièrent une gestion globale pour la préserver tant en termes qualitatif que quantitatif. C’est l’objectif des schémas directeurs d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) Rhône-Méditerranée et Loire-Bretagne, qui concernent la région Rhône-Alpes. Ils fixent des objectifs ambitieux qui nécessitent d’agir sur de nombreux fronts : pollutions ponctuelles résiduelles, pollutions diffuses, gestion quantitative, qualité des milieux et inondations.
Des outils déclinent les objectifs des SDAGEInstitué par la loi sur l'eau de 1992, le SDAGE est un outil de planification de la politique de l'eau associant tous les acteurs du bassin. Il fixe pour chaque grand bassin hydrographique les objectifs de qualité des ressources en eau et les orientations fondamentales pour atteindre ses objectifs et favoriser une gestion équilibrée de la ressource en eau entre tous les usagers (citoyens, agriculteurs, industriels). Rhône-Alpes est concernée par deux SDAGE, Rhône-Méditerranée (2010-2015) et Loire-Bretagne (2010-2015). à des échelles plus locales : il s’agit des schémas d’aménagement de gestion des eaux (SAGE), qui couvrent près de 40% du territoire régional. Les plus anciens sont en cours de révision pour intégrer les nouveaux objectifs inscrits dans les SDAGE et les apports de la loi sur l’eau et les milieux aquatiques (LEMA) du 30 décembre 2006. Ces derniers ont d’ailleurs identifié des SAGEDocument de planification élaboré par une Commission Locale de l'Eau à l'échelle d'un bassin versant. Il doit être compatible avec le SDAGE (schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux). Il comprend un plan d'aménagement et de gestion durable (PAGD) qui définit les objectifs prioritaires du SAGE et les moyens pour les atteindre et un règlement qui définit les règles directement opposables aux tiers. Le SAGE a une portée juridique. Il en existe une quinzaine en Rhône-Alpes. dits nécessaires pour atteindre l’objectif de bon étatL'évaluation du bon état des masses d'eau de surface résulte du croisement entre bon état chimique (défini sur la base de la concentration de substances chimiques dangereuses ou prioritaires) et bon état écologique, ce dernier résultant du croisement entre l'état physico-chimique et l'état biologique. L'évaluation du bon état des eaux souterraines est conduite à partir du bon état chimique et quantitatif (équilibre entre prélèvements et capacité de renouvellement). sur certains secteurs concernés par des dégradations importantes de la ressource en eau. En Rhône-Alpes, deux SAGE nécessaires ont été définis : l’un concernant les ressources en eau souterraine des molasses miocènes et des alluvionsDépôts sédimentaires laissés par un cours d'eau (galets, sable, limons, argile...). de la Plaine de Valence (en émergence) et l’autre concernant le bassin versantTerritoire qui recueille l'eau pour la concentrer dans une rivière et ses affluents. Un bassin versant est délimité par des lignes de partage des eaux. de la vallée de l’Arve (en cours d’élaboration).

Schémas d’aménagement et de gestion des eaux en région en 2011

Schemas amenagement et gestion des eaux en region en  2011

Les contrats de rivières contribuent également à la mise en place de politiques territoriales autour de l'eau et des milieux aquatiques. En région Rhône-Alpes ils sont particulièrement développés et couvrent aujourd’hui la majeure partie du territoire.
Enfin, le Plan RhôneProjet global de développement durable sur le fleuve et sa vallée, développé autour de 6 axes : patrimoine et culture, tourisme, inondations, qualité des eaux ressources et biodiversité, énergie, transport fluvial. Contrat de projet interrégional passé entre l'État, ses établissements publics et les Régions Rhône-Alpes, Bourgogne, Franche-Comté, Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte-d'Azur ainsi que le Comité de bassin Rhône-Méditerranée et la Compagnie nationale du Rhône., véritable projet de développement durable et interrégional (Rhône-Alpes, Provence - Alpes - Cote d’Azur) pour et autour du fleuve, affiche comme un de ses objectifs prioritaires de garantir la qualité des eaux et le partage de la ressource au travers notamment des grands axes d’actions suivant :

 
Le Plan Rhône, un projet de développement durable pour le Rhône et sa vallée