Accueil>...>Des consommations énergétiques toujours en augmentation et dominées par les produits fossiles>Des consommations d'énergie élevées, en hausse sur les 20 dernières années, se stabilisant voire s'infléchissant

Des consommations d'énergie élevées, en hausse sur les 20 dernières années, se stabilisant voire s'infléchissant

Les consommations finales d'énergie en région ont augmenté de 13% entre 1990 et 2005. Après un pic en 2005, elles diminuent pour revenir à leur niveau du début des années 2000. Cette évolution s'explique en partie sur cette période par la forte augmentation de la population (0,75% par an d'après l'INSEE) et de l'activité économique (2,05% d'augmentation annuelle du PIBIndicateur économique de la richesse produite utilisé pour mesurer la croissance économique d'un pays. régional d'après l'INSEE).

Avec 2,60 tonnes équivalent pétrole par habitant en 2008 (source Ministère en charge de l'écologie, SOeS), la consommation d'énergie finaleÉnergie délivrée aux consommateurs pour être convertie en énergie utile, par exemple : électricité, essence, gaz, gazole, fioul domestique... par habitant reste supérieure à la moyenne nationale (2,49 tep/hab.). En moyenne, elle a toutefois augmenté moins vite en Rhône-Alpes qu'en France métropolitaine entre 1990 et 2008.

evolution de la consommation d ennergie france vs rhone alpes

L'intensité énergétique de l'économiemesure la quantité d'énergie consommée nécessaire pour générer une unité de richesse. régionale, qui mesure la quantité d'énergie consommée nécessaire pour générer une unité de richesse, a fortement diminué entre 1990 et 2008, selon une tendance légèrement plus marquée qu'au niveau national.

Elle est devenue en 2008 la 4ème plus faible des 22 régions métropolitaines derrière l'Ile-de-France, Midi-Pyrénées et le Languedoc-Roussillon. Elle était la 9ème en 1990.