Accueil>...>L'air intérieur, une préoccupation croissante>Des agents physiques et biologiques

Des agents physiques et biologiques

Grâce aux actions d'information et de sensibilisation des gestionnaires d'établissements à risques et des exploitants des réseaux des tours aéroréfrigérantes menées dans le cadre du premier plan santé-environnement (PRSE1), le nombre de cas de prolifération de légionelles déclaré dans les tours aéroréfrigérantes (environ 420 sites classés ICPE) est passé en Rhône-Alpes de 28 en 2006 à 3 en 2011.

  • les allergènes domestiques : ces allergènes domestiques (d'acariens, de chat, de chien, etc.) sont susceptibles d'entraîner des réactions et des pathologies allergiques chez les personnes prédisposées. De même, les moisissures, ainsi que les composés qu'elles libèrent (mycotoxines), peuvent être à l'origine de pathologies allergiques. Des études épidémiologiques montrent en effet une association entre l'augmentation de la prévalenceNombre de cas d'une maladie, ou de tout autre problème de santé, dans une population définie à un moment donné de l'asthme ou de symptômes respiratoires et la présence de moisissures (ou d'une humidité excessive) dans les espaces intérieurs. Les moisissures peuvent également causer des toxi-infections et des irritations respiratoires.