Accueil>...>Un patrimoine naturel et bâti exceptionnel>De nombreux sites naturels et bâtis reconnus et protégés

De nombreux sites naturels et bâtis reconnus et protégés

La loi du 21 avril 1906 est au fondement d'une politique de protection nationale des sites et monuments naturels " dont la conservation ou la préservation présente, du point de vue artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque, un intérêt général ". Il existe deux niveaux de protection qui peuvent être complémentaires : l'inscription et le classement.

Plus de 700 sites aux régimes de protection variés

Environ 520 sites naturels ou bâtis sont actuellement inscrits en Rhône-Alpes. Le statut de site inscritSite dont la qualité justifie une surveillance de son évolution, sous forme d'une consultation de l'architecte des Bâtiments de France sur les travaux qui y sont entrepris. Sa protection est moins contraignante que celle d'un site classé. permet de promouvoir une évolution de qualité, en particulier grâce à l'action à la fois directive et pédagogique des Architectes des Bâtiments de France (ministère de la Culture). Il s'agit d'une protection moins contraignante que le classement.
Plus de 180 sites naturels ou bâtis bénéficient d'une protection au titre des " sites classés " et font partie intégrante du patrimoine commun de la nation. Leur évolution est suivie par l'État (outils de gestion, autorisations). Les premiers sites classés concernaient de petits espaces, comme en Haute-Savoie les gorges du Pont-du-Diable classés depuis plus de cent ans. Aujourd'hui, ils sont souvent plus étendus, les périmètres étant déterminés en fonction de critères essentiellement paysagers. Ainsi, le site du massif de l'Etendard et du col du Glandon, occupant plus de 4 200ha, a été classé en 2008. Le site de la Combe d'Arc qui comprend les gorges de l'Ardèche verra prochainement son périmètre élargi afin d'étendre la protection à la grotte Chauvet. Parmi les sites classés les plus connus, peuvent être cités les gorges de la Loire, le Mont Gerbier de Jonc, le plateau d'Emparis, le val de Saône, etc. La Haute-Savoie, grâce au site du Mont-Blanc (26 100ha), regroupe plus de la moitié des surfaces régionales classées. Les sites alpins représentent 70% des sites classés en Rhône-Alpes. 
Deux sites sont inscrits au patrimoine mondial de l'UnescoDéfini dans la convention adoptée le 16 novembre 1972 concernant la protection du patrimoine mondial culturel et naturel comme tout monument, ensemble ou site dont le caractère exceptionnel nécessite '' l'intérêt collectif de la communauté internationale de coopérer à la protection de ce patrimoine ''. : le site historique de Lyon et les sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes - vestiges d'habitations préhistoriques sur pilotis, dans plusieurs lacs alpins. Cette inscription engendre de réelles responsabilités quant à la pérennité de ces sites, qui peuvent être valorisés auprès d'un large public.