Accueil>...>Axe 3 : Préparer les territoires et les acteurs à l'adaptation aux effets du changement...>Axe 3 : Préparer les territoires et les acteurs à l'adaptation aux effets du changement climatique

Axe 3 : Préparer les territoires et les acteurs à l'adaptation aux effets du changement climatique

(hausse des températures, sécheresse, diminution des ressources en eau, fonte des glaciers...)

Quels que soient les efforts consentis en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, il est désormais acquis que le climat évoluera dans les prochaines décennies. Parallèlement aux enjeux en matière d'atténuation des émissions de gaz à effet de serre, il existe un réel enjeu pour les territoires et les acteurs rhônalpins d'anticiper les effets du changement climatique afin d'en limiter les effets négatifs et d'en valoriser les éventuelles opportunités.

Les travaux conduits dans le cadre de l'élaboration du Schéma régional climat air énergie (SRCAE) de Rhône-Alpes ont mis en évidence des effets déjà constatés et leur probable amplification dans l'avenir (contribution de Météo-France) : hausse des températures moyennes, fonte des glaciers, années de sécheresse et modification du régime des précipitations, diminution de l'enneigement. La région est située au carrefour d'influences biogéographiques variées et donc particulièrement sensible aux changements climatiques. Des vulnérabilités sont d'ores et déjà associées aux évolutions climatiques :

De nombreuses activités économiques régionales seront concernées en particulier les secteurs agricole et sylvicole, mais aussi le tourisme et les installations industrielles fortement utilisatrices d'eau, notamment pour la production d'énergie. Les territoires de montagne s'avèrent particulièrement sensibles aux impacts du changement climatique.

Il s'agit donc pour les acteurs et les territoires de prendre en compte dès à présent les effets du changement climatique : en effet, l'inertie nécessaire à l'aménagement du territoire, à la construction, à la réhabilitation de réservoirs de biodiversitéDiversité biologique ou nombre et variété des espèces végétales et animales. On distingue la richesse spécifique (les différentes espèces), la diversité génétique - variété génétique au sein d'une même espèce - et la diversité écosystémique c'est-à-dire la variété des écosystèmes qu'on trouve sur Terre (forêts, prairies, lacs,...)., aux changements de comportements... nécessite une réflexion et une mise en oeuvre immédiate de stratégies d'adaptation. Pour ce faire, les acteurs publics peuvent s'appuyer sur différentes politiques, particulièrement sur le projet de Schéma régional climat air énergie et sur les Plans climat énergie territoriaux qui traitent à la fois des actions d'atténuation et des stratégies d'adaptation.

 

 

Principaux schémas, plans ou programmes comportant des dispositions relatives à cet axe

(selon leur échelon, R pour régional, D pour départemental et L pour local)

Echelon   Schéma/ plan/ programme  Principaux objectifs et orientations relatifs à l'axe stratégique
R Schéma régional du climat, de l'air et de l'énergie (SRCAE) Le besoin d'améliorer et de diffuser la connaissance des effets du changement climatique en Rhône-Alpes a été transcrit dans le projet de SRCAEInstauré par la loi Grenelle 2, le schéma régional climat air énergie est un nouveau document d'orientation stratégique qui est élaboré conjointement par l'État et la Région. Il définit les orientations et les objectifs régionaux aux horizons 2020 et 2050 en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, de maîtrise de la demande énergétique, de développement des énergies renouvelables, de lutte contre la pollution atmosphérique et d'adaptation au changement climatique. Il est en cours d’élaboration en Rhône-Alpes. dans l'orientation " améliorer et diffuser la connaissance des effets du changement climatique pour notre région " qui a programmé la mise en place d'un observatoire régional des effets du changement climatique.
R Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) Le changement climatique et son impact sur la biodiversité font partie des enjeux identifiés par les travaux du SRCELa loi Grenelle 2 dispose que dans chaque région un schéma régional de cohérence écologique (SRCE) doit être élaboré d'ici à fin 2012. Il décline les orientations nationales pour la préservation et la remise en bon état des continuités écologiques. Il vise à préserver, gérer et remettre en bon état les milieux naturels nécessaires aux continuités écologiques. en cours d'élaboration.
R Schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) Rhône-Méditerranée Le SDAGEInstitué par la loi sur l'eau de 1992, le SDAGE est un outil de planification de la politique de l'eau associant tous les acteurs du bassin. Il fixe pour chaque grand bassin hydrographique les objectifs de qualité des ressources en eau et les orientations fondamentales pour atteindre ses objectifs et favoriser une gestion équilibrée de la ressource en eau entre tous les usagers (citoyens, agriculteurs, industriels). Rhône-Alpes est concernée par deux SDAGE, Rhône-Méditerranée (2010-2015) et Loire-Bretagne (2010-2015). intègre de manière transversale à de nombreuses orientations la question du changement climatique et de la nécessaire anticipation de ses effets, qu'il s'agisse de la dégradation des milieux aquatiques, de la fonctionnalité des milieux, de la disponibilité des ressources et de leur équilibre quantitatif, gestion des risques d'inondation...
R Schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) Loire- Bretagne Le SDAGE intègre la question de l'adaptation au changement en particulier en ce qui concerne la maîtrise des prélèvements en eau
R Plan régional de l'agriculture durable (PRAD) Le PRADll fixe pour 7 ans (2012-2019) les grandes orientations de la politique agricole, agroalimentaire et agroindustrielle de l'État dans la région, en tenant compte des spécificités des territoires. La contribution à un développement durable des territoires et l'intégration des enjeux environnementaux font partie des 3 ambitions majeures du PRAD. encourage la recherche et le développement en particulier sur l'adaptation de l'agriculture au changement climatique (économies en eau, nouvelles pratiques, nouvelles productions notamment sur la production fourragère...).
L Plans climat énergie territoriaux (PCET) Les PCETProjet territorial de développement durable dont la finalité première est la lutte contre le changement climatique. Institué par le Plan Climat national et rendu obligatoire par les lois Grenelle 1 et 2 pour les Régions, Départements et collectivités territoriales de plus de 500 000 habitants, il constitue un cadre d'engagement pour le territoire. Le PCET vise deux objectifs : l'atténuation, il s'agit de limiter l'impact du territoire sur le climat en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES) dans la perspective du facteur 4 (diviser par 4 ces émissions d'ici 2050) - l'adaptation, il s'agit de réduire la vulnérabilité du territoire puisqu'il est désormais établi que les impacts du changement climatique ne pourront plus être intégralement évités. Il en existe plus de 50 en Rhône-Alpes en 2012. comportent obligatoirement un volet relatif à l'adaptation au changement climatique du territoire. Ce volet comprend la réalisation d'une part d'une analyse de vulnérabilité  et d'autre part d'une stratégie territoriale anticipant  les effets inéluctables du changement climatique..
L Documents d'urbanisme (SCOT et PLU) Le code de l'urbanisme stipule que l'action des collectivités publiques en matière d'urbanisme contribue à la lutte contre le changement climatique et à l'adaptation à ce changement.