Accueil>...>Axe 2 : Sensibiliser et accompagner les acteurs publics ou privés et...>Axe 2 : Sensibiliser et accompagner les acteurs publics ou privés et les particuliers vers des pratiques écoresponsables

Axe 2 : Sensibiliser et accompagner les acteurs publics ou privés et les particuliers vers des pratiques écoresponsables

(formation, éducation, soutien aux associations, accompagnement...)

jardin ouvrier dans le quartier Beauvert à Grenoble

Pour favoriser l'appropriation des problématiques environnementales et les objectifs du développement durable et créer une culture commune sur ces questions, des actions d'information et de sensibilisation doivent être menées auprès de l'ensemble des acteurs (scolaires, professionnels du public et du privé, habitants, chefs d'entreprise, élus...). Il est en particulier important de continuer à développer des actions de manière ciblée afin d'être au plus près des contraintes ou habitudes de chacun comme le proposent de nombreuses associations de Rhône-Alpes.

Il s'agit également d'adapter et de renforcer les formations initiales et continues, du grand public comme des décideurs publics et privés, pour faciliter la prise en compte de l'environnement dans des secteurs d'activité clés comme le bâtiment, l'énergie, l'agriculture ainsi que dans les politiques publiques, en particulier d'aménagement du territoire.

Au-delà de la prise de conscience, il s'agit de favoriser le développement de comportements écocitoyens (à l'échelle individuelle) ou écoresponsables (à une échelle collective) et de soutenir les actions en faveur du changement de comportement (par exemple lycées écoresponsables, covoiturage, jardins partagés,...).

Les acteurs publics (services de l'État et des collectivités) ont un devoir d'exemplarité qui doit se traduire tant dans leur organisation interne (politique d'achats éco-responsables ou socio-responsables, formation des personnels...) que dans le processus de mise en oeuvre des politiques publiques (transversalité, création de synergies locales et application des principes de gouvernance...).


 

Principaux schémas, plans ou programmes comportant des dispositions relatives à cet axe

(selon leur échelon, R pour régional, D pour départemental et L pour local)

Echelon   Schéma/ plan/ programme  Principaux objectifs et orientations relatifs à l'axe stratégique
R Plan régional Santé Environnement (PRSE) L'information et l'éducation du grand public à la santé environnementale est l'un des 13 axes du PRSELe plan régional santé environnement 2010-2013 Rhône-Alpes (PRSE2), lancé fin 2010, donne la priorité à 31 actions pour un environnement favorable à la santé des habitants de la région. Elles concernent les sites et sols pollués, les zones multi expositions, les allergies polliniques, la qualité de l'air intérieur, l'habitat indigne, les nuisances sonores, la pollution de l'eau, l'eau potable, l'éducation à la santé environnementale, l'alimentation.... Il engage par exemple des mesures comme des journées d'échange avec les acteurs éducatifs, des outils de sensibilisation en ligne...
R Schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) Rhône-Méditerranée Le SDAGEInstitué par la loi sur l'eau de 1992, le SDAGE est un outil de planification de la politique de l'eau associant tous les acteurs du bassin. Il fixe pour chaque grand bassin hydrographique les objectifs de qualité des ressources en eau et les orientations fondamentales pour atteindre ses objectifs et favoriser une gestion équilibrée de la ressource en eau entre tous les usagers (citoyens, agriculteurs, industriels). Rhône-Alpes est concernée par deux SDAGE, Rhône-Méditerranée (2010-2015) et Loire-Bretagne (2010-2015). identifie des besoins d'information, de sensibilisation et d'accompagnement des acteurs notamment sur les enjeux relatifs aux zones humidesAu sens du code de l'environnement, terrains exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d'eau, de façon permanente ou temporaire - la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hydrophiles pendant au moins une partie de l'année., aux économies d'eau, aux impacts des pratiques agricoles.
R Schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) Loire-Bretagne Favoriser la prise de conscience constitue l'une des orientations du SDAGE qui énonce que la sensibilisation et l'éducation des citoyens à la gestion de l'eau sont d'intérêt général.
D Schéma régional du climat, de l'air et de l'énergie (SRCAE) Une des orientations structurantes du projet de SRCAEInstauré par la loi Grenelle 2, le schéma régional climat air énergie est un nouveau document d'orientation stratégique qui est élaboré conjointement par l'État et la Région. Il définit les orientations et les objectifs régionaux aux horizons 2020 et 2050 en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, de maîtrise de la demande énergétique, de développement des énergies renouvelables, de lutte contre la pollution atmosphérique et d'adaptation au changement climatique. Il est en cours d’élaboration en Rhône-Alpes. est d'encourager aux comportements éco-responsables. Il préconise par exemple la mise en place d'une stratégie d'information des citoyens à l'échelle du territoire, d'un plan de communication des collectivités conduisant un plan climat énergie territoire, le renforcement de points d'information et de conseils aux particuliers.
D Plan régional de l'agriculture durable (PRAD) Le PRADll fixe pour 7 ans (2012-2019) les grandes orientations de la politique agricole, agroalimentaire et agroindustrielle de l'État dans la région, en tenant compte des spécificités des territoires. La contribution à un développement durable des territoires et l'intégration des enjeux environnementaux font partie des 3 ambitions majeures du PRAD. définit des objectifs pour améliorer l'adéquation de la formation initiale et continue aux nouveaux enjeux.
L Plans climat énergie territoriaux (PCET) Compatibles avec le SRCAE et obligatoires pour la Région, les Départements et les collectivités de plus de 50 000 habitants, les PCETProjet territorial de développement durable dont la finalité première est la lutte contre le changement climatique. Institué par le Plan Climat national et rendu obligatoire par les lois Grenelle 1 et 2 pour les Régions, Départements et collectivités territoriales de plus de 500 000 habitants, il constitue un cadre d'engagement pour le territoire. Le PCET vise deux objectifs : l'atténuation, il s'agit de limiter l'impact du territoire sur le climat en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES) dans la perspective du facteur 4 (diviser par 4 ces émissions d'ici 2050) - l'adaptation, il s'agit de réduire la vulnérabilité du territoire puisqu'il est désormais établi que les impacts du changement climatique ne pourront plus être intégralement évités. Il en existe plus de 50 en Rhône-Alpes en 2012. sont un moyen pour les collectivités d'intégrer l'écoresponsabilité à leur plan d'action (exemplarité de la structure et de ses agents, efficacité des bâtiments et équipements, flotte de véhicules, restauration...) et de développer des actions auprès du grand public.