Accueil>...>Axe 1 : Améliorer les connaissances environnementales et...>Axe 1 : Améliorer les connaissances environnementales et les rendre accessibles à tous

Axe 1 : Améliorer les connaissances environnementales et les rendre accessibles à tous

(Observatoires et inventaires, recherche, diffusion et valorisation des connaissances...)

Foule

Les connaissances environnementales en Rhône-Alpes, grâce à la mobilisation de nombreux acteurs, sont importantes mais encore insuffisantes et nécessitent un effort de recherche renforcé sur certains sujets (par exemple les questions de santé-environnement liées aux sites et sols pollués, nanoparticulesÉléments ayant une taille nanométrique c'est-à-dire entre 1 et 100 nanomètres (1 nanomètre est 1 million de fois plus petit qu'un mètre). ou pesticides dans l'air, l'adaptation des écosystèmes aux effets du changement climatique, l'évaluation des services rendus par les écosystèmes et la biodiversitéDiversité biologique ou nombre et variété des espèces végétales et animales. On distingue la richesse spécifique (les différentes espèces), la diversité génétique - variété génétique au sein d'une même espèce - et la diversité écosystémique c'est-à-dire la variété des écosystèmes qu'on trouve sur Terre (forêts, prairies, lacs,...)....). Les plans et schémas élaborés à l'échelle régionale (ou en cours d'élaboration) identifient ces besoins de connaissance ( PRSELe plan régional santé environnement 2010-2013 Rhône-Alpes (PRSE2), lancé fin 2010, donne la priorité à 31 actions pour un environnement favorable à la santé des habitants de la région. Elles concernent les sites et sols pollués, les zones multi expositions, les allergies polliniques, la qualité de l'air intérieur, l'habitat indigne, les nuisances sonores, la pollution de l'eau, l'eau potable, l'éducation à la santé environnementale, l'alimentation..., SDAGEInstitué par la loi sur l'eau de 1992, le SDAGE est un outil de planification de la politique de l'eau associant tous les acteurs du bassin. Il fixe pour chaque grand bassin hydrographique les objectifs de qualité des ressources en eau et les orientations fondamentales pour atteindre ses objectifs et favoriser une gestion équilibrée de la ressource en eau entre tous les usagers (citoyens, agriculteurs, industriels). Rhône-Alpes est concernée par deux SDAGE, Rhône-Méditerranée (2010-2015) et Loire-Bretagne (2010-2015)., SRCELa loi Grenelle 2 dispose que dans chaque région un schéma régional de cohérence écologique (SRCE) doit être élaboré d'ici à fin 2012. Il décline les orientations nationales pour la préservation et la remise en bon état des continuités écologiques. Il vise à préserver, gérer et remettre en bon état les milieux naturels nécessaires aux continuités écologiques., SRCAEInstauré par la loi Grenelle 2, le schéma régional climat air énergie est un nouveau document d'orientation stratégique qui est élaboré conjointement par l'État et la Région. Il définit les orientations et les objectifs régionaux aux horizons 2020 et 2050 en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, de maîtrise de la demande énergétique, de développement des énergies renouvelables, de lutte contre la pollution atmosphérique et d'adaptation au changement climatique. Il est en cours d’élaboration en Rhône-Alpes. ...).

Il s'agit aussi de partager et valoriser les informations environnementales. De très nombreux outils sont développés pour cela en Rhône-Alpes (observatoires, bases de données...) mais un accès facilité aux connaissances reste un enjeu important. C'est un des objectifs du profil environnemental régional, disponible en ligne et utilisable par tous.
L'acquisition de la connaissance et sa diffusion ne peuvent se faire sans l'implication de la communauté scientifique et la collaboration entre les acteurs institutionnels, associatifs et privés à la recherche universitaire et professionnelle. La région Rhône-Alpes bénéficie pour cela d'un groupement d'intérêt scientifique, Envirhônalp, qui réunit plus de 1000 chercheurs et travaille sur de nombreuses questions : risquesLe risque est la probabilité que survienne un phénomène, d’origine naturelle ou technologique, pouvant constituer une menace pour les personnes, les biens, l’économie, l’environnement, etc. Le niveau de risque est estimé au regard des conséquences qu’aurait le phénomène s’il se produisait : plus les pertes potentielles sont élevées, plus le risque est important, et inversement. Il se mesure en croisant les données relatives à l’aléa, aux enjeux exposés et à leur vulnérabilité. naturels, santé-environnement, cycle de l'eau et milieux aquatiques...

 

Principaux schémas, plans ou programmes comportant des dispositions relatives à cet axe

(selon leur échelon, R pour régional, D pour départemental et L pour local)

Echelon   Schéma/ plan/ programme  Principaux objectifs et orientations relatifs à l'axe stratégique
R Plan régional Santé Environnement (PRSE) Pour un développement de la recherche, le PRSE engage plusieurs mesures comme la mobilisation de la communauté scientifique dans le suivi du plan et le développement d'une plateforme rhônalpine sur les risques sanitaires et environnementaux. Il identifie des questions sur lesquelles les connaissances sont à développer, par exemple le bruit de fond en éléments toxiques dans les sols, l'exposition aux agents toxiques ou émergents...
R Schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) Rhône-Méditerranée Le SDAGE met en évidence la nécessité d'approfondir les connaissances sur de nombreux sujets (par exemple, pollutions par les substances dangereuses, zones humidesAu sens du code de l'environnement, terrains exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d'eau, de façon permanente ou temporaire - la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hydrophiles pendant au moins une partie de l'année., impacts des aménagements sur les milieux, état des ressources et des besoins, risques d'inondation...).
R Schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) Loire-Bretagne Le SDAGE met en évidence la nécessité d'approfondir les connaissances sur de nombreux sujets (par exemple, état et fonctionnement des écosystèmes aquatiques, zones humides, substances dangereuses...). Il comporte une orientation visant à améliorer l'accès à l'information sur l'eau.
R Schéma régional du climat, de l'air et de l'énergie (SRCAE)  Le projet de SRCAE prône un développement des dispositifs régionaux de veille, de recherche et de diffusion de la connaissance. Le projet prévoit notamment la mise en place d'un observatoire  régional du changement climatique (ORECC) qui a pour objectif de rassembler, ordonner et diffuser la connaissance.
R Plan régional de l'agriculture durable (PRAD) Le PRADll fixe pour 7 ans (2012-2019) les grandes orientations de la politique agricole, agroalimentaire et agroindustrielle de l'État dans la région, en tenant compte des spécificités des territoires. La contribution à un développement durable des territoires et l'intégration des enjeux environnementaux font partie des 3 ambitions majeures du PRAD. encourage notamment la recherche et le développement sur les enjeux régionaux comme par exemple l'adaptation de l'agriculture au changement climatique ou la gestion des intrants. Il favorise les échanges d'informations et la diffusion de l'information et des données publiques.